Aménagement intérieur

Les clefs du
confort thermique chez soi

En toute saison, neutraliser les sensations de chaud/froid dans sa maison. Eté comme hiver, nombre de personnes se plaignent d'avoir trop chaud ou trop froid dans la maison. Le premier réflexe est alors de mettre en route la climatisation ou de pousser son chauffage. Toutefois, d'autres solutions plus économes existent ! Vous pouvez facilement améliorer votre confort thermique par quelques actions simples.

L’étude ci-dessous démontre clairement que les hommes et les femmes ne sont pas égaux ! En revanche pour une grande majorité des français, confort thermique rime en premier lieu avec dépenses énergétiques limitées…

Les clefs du confort
A savoir que le confort thermique chez soi repose avant tout sur une bonne isolation : murs, planchers, toiture, portes et vitrages, toutes les parois donnant sur l'extérieur doivent être prises en compte, afin d'éviter que la chaleur ne s'échappe (hiver) ou n'entre (été) dans votre intérieur.
Il faut également faire attention aux courants d'air qui peuvent s'inviter chez vous par les fenêtres (vérifier les joints), les portes qui donnent sur l'extérieur (installer des bas de portes) ou bien les anciens conduits de cheminées ou d'aération mal condamnés.

En été, se protéger du soleil est primordial
L'été, il convient de réduire au maximum l'entrée des rayons solaires dans la maison par les différentes ouvertures (fenêtres, baies vitrées, portes). Pour cela, fermez vos volets dès que le soleil commence à entrer dans vos pièces. S'il n'y a pas de volet, installez des stores extérieurs, des auvents ou des brise-soleils. Les rideaux intérieurs sont moins performants car ils n'empêchent pas la chaleur de traverser vos vitres et réchauffer vos pièces Autre astuce, pensez à ouvrir vos fenêtres durant la nuit ou a minima avant le lever du soleil, afin de faire entrer le maximum d'air frais nocturne chez vous.

Les français sont incités à se tourner vers les énergies renouvelables. En rénovation, l’énergie solaire peut être le complément idéal d’un équipement existant fonctionnant à partir d’une énergie fossile comme le gaz ou le fioul.

En hiver, combattre la sensation de froid
Le confort thermique d'hiver repose avant tout sur l'élimination de la sensation de « paroi froide ». Une différence maximale de 2°C entre la température de l'air intérieur et la température des murs doit être respectée. Cela passe évidemment par une bonne isolation des murs, mais vous pouvez également ajouter un parement bois ou des tentures sur les murs pour diminuer cette sensation.

Stratégie du froid - Stratégie du chaud


Autre point important, le taux d'humidité de l'air intérieur : il doit être compris entre 35 % et 60 %. Plus l'air est humide, plus la sensation de froid sera importante. On trouve dans le commerce de petits hygromètres à installer dans la pièce principale. Préférez également des systèmes de chauffage par rayonnement (radiateurs à eau, chauffage au sol, poêle à inertie) plutôt que des convecteurs électriques.
Enfin, prévoyez un système de ventilation performant pour assurer le renouvellement de l'air afin d'évacuer l'humidité sans entraîner de fortes déperditions de chaleur.

CAUE de l'Aude
Maison de l'Architecture et de l'Environnement
28 avenue Claude Bernard 11000 Carcassonne
Tél : 04 68 11 56 20



 

 





HABITAT en LAURAGAIS


Artisans

Carrelage

Charpente

Chauffage

Climatisation

Cuisine

Décoration

Electricité

Espaces Verts

Gros œuvre

Isolation

Matériaux

Menuiserie

Meubles

Multi-services

Peinture

Piscines

Plomberie